Selon un sondage de INSS plus d'un tiers des Israéliens craignent pour leur sécurité personnelle


29 décembre 2022

Plus d'un tiers des Israéliens craignent pour leur sécurité personnelle, selon un nouveau sondage de l'Institut d'études de sécurité nationale (INSS) . C'est trois fois plus que ceux qui s'inquiètent des menaces extérieures.

Ilan Benattar

La violence dans le secteur arabe est bien plus problématique que dans le secteur juif. Les données de la police de l'année dernière montrent que si les Arabes ne représentent que 21 % de la population israélienne, ils sont impliqués dans 41 % des crimes en général.

Les Arabes sont responsables de 47% des meurtres signalés, de 60% des crimes contre la propriété et d'environ 36% des vols. En outre, 86% des crimes liés aux armes ont également été commis par cette population.

Le nouveau ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben-Gvir, a promis de moderniser les forces de police et a l'intention d'adopter une législation complète à cette fin.

Les experts soulignent toutefois que la mise en œuvre des changements prendra du temps, ajoutant que tout ne pourra pas être appliqué et que des programmes d'éducation et de bien-être sont également nécessaires.

Le ministre sortant de la sécurité publique, Omer Barlev, estime que Ben-Gvir fait partie du problème : "De plus en plus d'Israéliens sont convaincus que l'on peut résoudre les problèmes par la force.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article