Le siège de lutte contre le terrorisme déconseille aux Israéliens d'aller au Qatar.


28 novembre 2022

Au Qatar, la tension monte entre journalistes israéliens et supporters des différentes équipes, alors que 20 000 Israéliens ont prévu de se rendre dans l’Emirat pour assister aux matchs du Mondial .

Ilan Benattar

D’ailleurs le Centre de lutte contre le terrorisme déconseille aux Israéliens de se rendre au Qatar pour assister aux matchs du Mondial, estimant qu'ils encourent un danger. Depuis quelques jours, l'organisme procède à des évaluations quotidiennes de la situation, au vu des témoignages d'Israéliens sur l'hostilité des habitants et de nombreux touristes des pays arabes et du Moyen-Orient venus assister au Mondial.

L'avertissement de voyage est d'ailleurs passé dimanche 27 novembre au niveau 3, juste un rang en dessous des pays ennemis tels que le Liban, l'Iran, la Syrie, le Yémen et l'Irak. Concernant les Israéliens qui sont en ce moment sur place, le centre de lutte contre le terrorisme leur a recommandé de faire profil bas, de ne pas dire qu'ils étaient israéliens, de ne pas parler hébreu dans les rues et de ne pas afficher des symboles juifs ou israéliens afin d'éviter les frictions.

De nombreux Israéliens venus à Doha ont affirmé avoir été confrontés à l'hostilité et à la haine de locaux et de supporters. Moav Vardy, le reporter de la chaîne Kan a raconté s'être fait crier dessus par un supporter saoudien qui lui a dit : "Vous n'êtes pas le bienvenu ici. C'est le Qatar. C'est notre pays. Il n'y a que la Palestine ; pas d'Israël". Dans d'autres vidéos qui ont circulé sur internet, des personnes se tiennent derrière des reporters israéliens et brandissent des drapeaux palestiniens.

Samedi 26 novembre, des supporters tunisiens ont brandi une banderole portant l'inscription "Palestine libre", malgré la décision du Qatar et de la FIFA d'interdire les manifestations politiques lors des matchs.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article