Un agent de sécurité de l'aéroport Ben Gurion renvoyé après avoir agressé une famille druze

28 août 2018

L'administration aéroportuaire israélienne a annoncé hier, avoir entamé la procédure de licenciement à l'encontre d'un agent de sécurité de l'aéroport de Ben Gurion, après qu'il ait agressé une famille druze. Celle ci raconte avoir fait face à l'hostilité des agents de sécurité dès sont arrivée à l'aéroport, qui ont demandé à controler tous les passeports alors qu'ils n'étaient pas encore entrés. L'incident prend place dans un contexte où la loi Etat-nation relègue les non juifs à des citoyens de seconde zone.

« Nous sommes arrivés à l'entrée de l'aéroport en voiture et le garde a demandé à mon neveu qui conduisait, nos papiers d'identité. Il a répondu que nous étions des Druzes, mais le garde a insisté pour que nous nous arrêtions. Mon neveu, qui fait partie de Tsahal a sorti sa carte d'identité, mais l'agent lui a répondu « le fait que vous soyez Druzes ne m'inquiète pas mais j'ai besoin de voir vos passeports » », a déclaré Roni Aboud, membre de la famille.

Selon lui, lors du contrôle, le garde est devenu très menaçant, et a pointé sur eux une bombe au poivre en leur demandant s'ils voulaient être aspergés. Roni Aboud répond à la provocation. « Cela m'a beaucoup surpris, je ne pensais pas qu'il le ferait. Je lui ai répondu oui allez y aspergez nous ».

« Soudain, il nous a pulvérisé » ;« il a vidé le contenu du spray sur moi » ;« mes enfants criaient », affirme encore le druze.

Un autre garde a alors sorti son arme et l'a pointé vers plusieurs membres de la famille. « Ils nous parlaient comme si nous étions en situation d'irrégularité ». « Nous sommes Israéliens et nous avons été blessés et humiliés d'une manière inacceptable. Nous n'avons pas l'impression de faire partie des citoyens de ce pays. Je ne peux pas croire que nous avons servi dans l'armée », déplore Roni Aboud.

Suite aux faits, l'autorité aéroportuaire a déclaré dans un communiqué : « Nous regrettons l'incident survenu lors d'un contrôle de sécurité. Une enquête sur l'incident a révélé que le garde s'était comporté de manière non professionnelle et contre la réglementation. Il sera donc limogé ».

Cet incident intervient alors que la communauté druze a été notamment touchée par la l'adoption par la Knesset de la loi Etat-nation le 19 juillet. La communauté druze israélienne a par ailleurs demandé à la Cour suprême de statuer sur la loi controversée, qui fait d'eux des "citoyens de seconde zone ».

Daniel Jacomella

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article