Tel Aviv, 3e littoral méditerranéen le plus pollué par le plastique, selon WWF


26 juin 2019

Le rapport de l'association WWF souligne l'état déplorable de la mer Méditerranée, ravagée par la pollution plastique ; Israël est le 2e consommateur de plastique jetable du monde

Selon le rapport, la région de Tel Aviv présente une moyenne de 21 kilogrammes de déchets plastiques par kilomètre de littoral, l’une des plus importantes dans la Méditerranée après la région de Cilicie, en Turquie, et Barcelone. La Cilicie en compte ainsi 31,3 kilogrammes et Barcelone, 26,1 kilogrammes.

 

Les plastiques qui finissent dans les mers et océans sont un problème de plus en plus fréquent, tuant la vie marine sauvage, contaminant les poissons et les fruits de mer qui entrent dans la chaîne alimentaire, entraînant des centaines de millions d’euros de perte pour le secteur touristique et les activités liées à la mer.

Actuellement, 247 milliards de morceaux de plastique flottent dans la Méditerranée, avec l’équivalent de 33 800 bouteilles de plastique rejeté dans l’eau chaque minute, selon WWF.

 

La région méditerranéenne est le quatrième plus grand producteur d’objets en plastique. Composée de 22 pays bordant la mer, elle a produit 38 millions de tonnes de plastique en 2016, pour une moyenne de 76 kilogrammes de plastique par personne, soit 23 kilogrammes de plus que la moyenne mondiale, a établi le rapport.

Israël recycle beaucoup, même si le processus est assuré par différentes petites entités qui travaillent chacune de leur côté. Environ 78 % des petites bouteilles, et 60 % des grandes sont recyclées par la société Elah Recycling Corporation, qui s’occupe des 23 000 du pays dans lesquelles les habitants peuvent jeter leurs bouteilles vides.

 

Cependant, les écologistes rappellent que le recyclage ne sont qu’une petite partie de la solution au problème de la pollution plastique dans les océans, car il s’agit d’un procédé coûteux et énergivore. Selon le rapport de la WWF, recycler une tonne de plastique coûte environ 3 742 shekels (près de 1 000 euros), mais cette même quantité se revend 2 189 shekels (536 euros) sur le marché .Une démarche qui reste tres peu rentable .

Sasha Placek

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article