Six personnes placées en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur l’Attentat de Magnanville

10 avril 2018

Six personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur l’Attentat de Magnanville. Les enquêteurs cherchent à établir avec quelles complicités Larossi Abballa a pu tuer en juin 2016 un couple de policiers à leur domicile.

Trois hommes et trois femmes ont été interpellés aujourd’hui par les enquêteurs. Parmi ces nouvelles interpellations figurent une major de police et ancienne responsable syndicale, ainsi que les membres de son entourage.

Les enquêteurs avaient découvert que la policière avait hébergé une jeune fille radicalisée, proche de sa fille. Cette dernière, également présentée comme radicalisée, figurerait également parmi les interpellés. Selon plusieurs sources proche du dossier, c’est même elle qui est au cœur de cette nouvelle vague d’arrestations, sa mère n’étant pas à ce stade directement mise en cause.

Selon plusieurs éléments, cette policière avait déjà été visée par une enquête de la police des polices suite à l’attentat de juin 2016.

Ces six interpellations ont été effectués à Mantes la Jolie ainsi qu’aux Muraux.

Souvenez-vous, le 13 juin 2016, Larossi Abballa avait assassiné avec un couteau Jean-Baptiste Salvaing et sa compagne Jessica Schneider. L’attaque, menée au domicile des victimes à Magnanville dans les Yvelines, devant leur enfant, avait été revendiquée au nom du groupe Etat Islamique en direct sur les réseaux sociaux.

Trois djihadistes ont été mis en examen dans cette affaire, l’un d’eux est actuellement en détention provisoire.

Sophie Dias

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article