Selon les autorités iraniennes, les Etats-Unis prévoiraient d'éliminer le chef du Hezbollah


24 juillet 2020

Selon un responsable iranien, les États-Unis auraient décidé d’éliminer le chef du Hezbollah : Hassan Nasrallah. Une nouvelle qui intervient dans un contexte de vives tensions entre les deux pays. Depuis l’assassinat d’un général militaire : Qassem Soleimani en janvier dernier, par les autorités américaines, l'Iran promet de se venger.

 

« Les États-Unis ont ordonné à leurs forces militaires de mener des actions similaires contre d'autres commandants du front de résistance et en particulier contre Hassan Nasrallah ». C’est par ces mots que le vice-président du Parlement iranien s'est exprimé cette semaine. Selon lui, les États-Unis projetteraient d'éliminer le chef du groupe chiite libanais Hezbollah. Un projet supposé qui s’inscrirait dans la lignée du combat de Donald Trump.

 

Pour rappel, le général iranien Qassem Soleimani avait été tué lors d'un raid américain sur l'aéroport de Bagdad. Il était le chef des opérations extérieures des Gardiens de la Révolution, organisation considérée comme terroriste par les États-Unis et très proche du Hezbollah.

 

Les iraniens ont à nouveau mis en garde les États-Unis contre d'éventuelles représailles. L'Iran « portera certainement un coup de la même ampleur à l'encontre des États-Unis » a averti le guide suprême iranien. Des menaces qui avaient déjà été formulées par la République islamique en janvier après la mort de Qassem Soleimani.

Héloïse V.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article