Riche Homme d'affaires s'offre des objets personnels d'Hitler pour les offrir au peuple juif


25 novembre 2019

La maison Munichoise Hermann Historica a organisé une vente aux enchères d’objets du IIIème Reich dont certains ont appartenu directement à Adolf Hitler.

Ces objets ont été, pour la plupart, acheté par Abdallah Chatila. Un homme d’affaires Libanais de 45 ans ayant fait fortune dans l’immobilier genevois. Ce mécène inattendu a déboursé près de 600 000 € pour un-haut-de forme, une boîte à cigare ou l’édition rare de Mein Kampf qui appartenaient tous les trois au dirigeant nazi. Mais il a également acquis la machine à écrire de Traudl Junge, la secrétaire d’Hitler, ainsi que des échanges de lettres manuscrites entre le Fuhrer et son ami August Kubizek et quelques objets divers et variés du IIIème Reich.

Abdallah Chatila avoue qu’il pensait détruire ces reliques en les achetant. Mais étant à la tête d’un groupe florissant, il est convaincu que « la fortune doit rendre exemplaire ». C’est pourquoi, il finance diverses actions caritatives pour des réfugiés Syriens, Palestiniens ou des associations interculturelles et interreligieuses.

Suivant ses convictions et après avoir demandé conseil à son entourage, il a pris la décision de contacter l’association collectant des fonds pour Israël Keren Hayessod. Henri Levy, le directeur Europe du Keren Hayessod dit avoir été très ému par le geste de Abdallah Chatila et laisse entendre que, les acquisitions de l’homme d’affaires libanais, pourront se retrouver dans la section destinées aux objets nazis du mémorial de Yad Vashem à Jérusalem.

Matéo Le Duc

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article