Présidentielle turque : Erdogan été réélu à la majorité absolue

25 juin 2018

Recep Tayyip Erdogan a été réélu dès le premier tour de la présidentielle turque ce dimanche. Il entame un nouveau mandat aux pouvoirs renforcés. C’est un carton plein pour le « Rais » qui conserve également la majorité au Parlement.

56 millions de Turcs étaient appelés aux urnes pour les élections présidentielles et législatives hier. Erdogan faisait face à une concurrence inédite depuis son arrivée au pouvoir il y a 15 ans. L’opposition, qui se faisait de plus en plus virulente, n’a pas empêché le président turc à briguer un 2e mandat.

« Le vainqueur de cette élection, c’est la démocratie, la volonté nationale. Le vainqueur de cette élection, c’est chacun des 81 millions de nos concitoyens », a déclaré Erdogan hier soir alors que le dépouillement n’était pas terminé.

Selon l’agence de presse étatique Anatolie, Erdogan est arrivé en tête de la présidentielle avec un score de 52,5 % des suffrages. Il a donc été réélu à la majorité absolue. En ce qui concerne l’élection législative son parti, l’AKP, mène avec 53,61 %. Le « Rais » obtient donc la tête de l’Etat et la majorité des sièges du Parlement.

Son principal concurrent, Muharrem Ince, arrive en deuxième position de la présidentielle avec  30,7 % des suffrages. Le représentant du CHP a obtenu 23% des voies.

Par ailleurs, le porte-parole du CHP a évoqué lors d’une conférence de presse « une manipulation grossière » de l’agence Anatolie. L’organisation transmet, selon lui, des résultats « irréels ».

Le parti de Muharrem Ince a la certitude qu’Erdogan a eu moins de 50% des voies au scrutin.

Pour sa part, Muharrem Ince va rester député. Le social-démocrate pourrait même briguer la présidence de son parti. Grâce à ces élections, il a surtout marqué les esprits.

Grace à cette victoire, Erdogan assoit un peu plus encore son pouvoir.Sa réélection marque la fin du système parlementaire turc et ainsi le passage à un régime présidentiel où Erdogan aura la totalité du pouvoir exécutif.

Caroline Bardot

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article