Nouvelle enquête du parquet de Paris contre Éric Zemmour.


01 octobre 2020

Le parquet a ouvert une enquête pour « provocation à la haine raciale » et « injure publique à caractère raciste » contre Éric Zemmour. Une enquête qui fait suite aux propos du polémiste qui avait qualifié les migrants mineurs de «voleurs » « d’assassins » et de « violeurs ».

Hier soir, l’émission Face à l’info organisait un débat sur les mineurs isolés. C’est à cette occasion que Éric Zemmour a déclaré « Ils n'ont rien à faire ici, ils sont voleurs, ils sont assassins, ils sont violeurs, c'est tout ce qu'ils sont, il faut les renvoyer et il ne faut même pas qu'ils viennent. » Des propos que le polémiste a dû nuancer après l’intervention de Christine Kelly. Il a donc dû ajouter que « tous les mineurs isolés ne sont pas des voleurs et des violeurs, mais la responsabilité de la France, c’est de ne pas prendre le risque», a-t-il lancé.

Une nouvelle sortie qui a poussé la LICRA et SOS Racisme à porter plainte contre le chroniqueur de CNews. Sur Twitter, la ministre déléguée à la diversité Élisabeth Moreno a exprimé sa colère après cette «sortie abjecte et raciste ». La ministre a déclaré qu’elle s’était entretenue avec le président du CSA et a demandé à la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH) de saisir le Procureur de la République.

En conséquence les propos de Zemmour ont fait l’objet d’un signalement du CSA au procureur de la République qui a décidé d’ouvrir une enquête. De nouveaux ennuis judiciaires qui surviennent pour Éric Zemmour quelques jours seulement après sa condamnation a 10 000 euros d’amende pour « injures publiques à caractère raciste » et « provocation à la haine raciale ».

Jérémy Chicheportiche 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article