Michael Jackson : le Roi de la pop boycotté pour les dix ans de sa mort ?


25 juin 2019

Il y a 10 ans nous apprenions la mort du roi de la pop . À l’exception des hommages rendus par ses fans, ce 25 juin 2019, les accusations de pédophilie, contre le chanteur, révélées au printemps dernier restent bien présentes dans les esprits .

Pas de sortie de compilations, pas de livres, pas de grandes soirées télévisées, pas de couvertures de magazines... à l’exception des fans qui rendent hommage à leur idole avec leurs moyens limités, ce 25 juin 2019, l’anniversaire des dix ans de la mort de Michael Jackson est fêté très discrètement.

10 ans après l’annonce choc du dèces de la star et au vu de sa carrière artistique et de son statut unique d’idole planétaire, est-ce normal de ne pas lui rendre d’hommages plus importants ?

C’est l’homme et ses supposées faces sombres qui posent problème. Cette discrétion presque absolue est la volonté des hommes d’affaires à la tête de la fondation qui gère sa carrière posthume, de sa famille, de sa maison de disques, des artistes dont il a pu être proche comme Quincy Jones mais également des médias. Tous sont gênés par les nouvelles accusations de pédophilie envers le roi de la pop qui ont éclaté au printemps, il y a seulement quatre mois.

 

Il se trouve que Leaving Neverland, a beaucoup entaché l'image de Michael Jackson depuis ces derniers mois.

Dévoilé en mars dernier, ce documentaire rapportait les témoignages de deux victimes présumées, abusées par le chanteur alors qu'ils n'étaient encore que des enfants, relançant ainsi les accusations de pédophilie contre Michael Jackson. La France ne va pas jusqu'à le boycotter, mais beaucoup font profil bas.

 

Seuls les fans honorent sa mémoire sur les réseaux sociaux. Mais entre les défenseurs du chanteur de "Billy Jean", ceux qui le croient innocent ou qui ignorent les accusations qui pèsent sur lui, et les internautes qui considèrent impensable de continuer à écouter les tubes du Roi de la pop, le débat est ouvert.

Sasha Placek

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article