Liberation du premier djihadiste francais, condamne a son retour de Syrie.


14 janvier 2020

 Arrêté en janvier 2013 pour « association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste ». Flavien Moreau a été condamné à 7 ans de prison ferme en 2014. Il est sorti ce lundi, de la prison de Condé-sur-Sarthe (Orne), mais il n’est pas libre pour autant.

Flavien Moreau a quitté sa prison de Condé-sur-Sarthe dans la voiture de sa mère, suivi de près par un véhicule de la Direction générale de la sécurité intérieur (DGSI). Originaire de Nantes, il sera domicilié en Loire-Atlantique. N’ayant pas passé 7 années en prison pour cause de bonne conduite, il doit suivre des restrictions pendant 11 mois et 18 jours, le temps qui lui restait à purger en détention. Parmi ces restrictions, il doit résider dans un endroit déterminé, recevoir des soins, et avoir un emploi. Il lui est interdit de détenir une arme ainsi que de quitter le territoire francais sans autorisations. Il devra également pointer chaque matin à la gendarmerie de son secteur. A la fin de cette période, Flavien Moreau sortira des radars judiciaires.

Pour rappel, l’homme aujourd’hui âgé de 33 ans, a été interpellé le 28 janvier 2013, étant surveillé par les services antiterroriste. Il sortait d’un hôtel parisien avec 5000€ en liquide et deux lingots d’or. Il est incarcéré dans la foulée avant d’être jugé en 2014 par le tribunal de Paris.

Cette libération est la première de son genre ainsi que d’une longue liste de prisonniers finissant leurs peines.

Fin 2021, 107 personnes condamnées pour terrorisme, seront en liberté.  

 

 Matéo Le Duc

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article