Le procès des attentats de Charlie Hebdo, l’Hyper Cacher et de Montrouge sera filmé.


09 juillet 2020

Le procès des attentats de janvier 2015 sera filmé. Une grande première en France dans ce genre d’affaires et une excellente nouvelle pour l’avocate des victimes. Dès le 2 septembre prochain, 14 personnes seront donc jugées sous l’œil des caméras. Elles sont soupçonnées d’avoir participé aux différentes attaques à Charlie Hebdo, Montrouge et à l’Hyper Cacher qui avait fait 17 morts.  

Il s'agit d'une première en matière de terrorisme, et d'une première depuis le procès pour crime de guerre qui s'était tenu en 1987 en France contre le nazi Klaus Barbie. Habituellement proscrite, la captation d’image en procès peut être autorisée grâce à la loi Badinter de 1985. Il faut pour cela que celui-ci “présente un intérêt pour la constitution d’archives historiques de la justice”. Pour la Cour d’appel de Paris, c’est le cas de ce procès très attendu. Reporté à cause de l’épidémie de coronavirus, il se tiendra entre le 2 et le 10 septembre prochain au Tribunal de Paris. Les accusés sont soupçonnés à des degrés divers de soutien logistiques aux auteurs des ces attaques.

Maître Samia Maktouf, l’avocate de victimes d’attentat terroriste salue cette décision au micro de BFMTV : "C'est extrêmement important qu'il y ait des traces d'autant que nous parlons d'un procès d'un retentissement et d'une émotion extrêmement importante, qui a dépassé les frontières, en raison notamment des symboles visés"

Pour rappel, le 7 janvier 2015, les frères Chérif et Saïd Kouachi avaient tué 12 personnes dans l'attaque du journal Charlie Hebdo avant de prendre la fuite. Le lendemain, Amédy Coulibaly avait ôté la vie d'une policière municipale à Montrouge. Le 9 janvier, il avait ensuite assassiné quatre hommes, tous de confession juive, lors de la prise d'otages du magasin Hyper Cacher, dans l'Est parisien.

Héloïse Versmessen

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article