Le Fatah annule une grève destinée à contester le sommet américain de Bahreïn


18 juin 2019

Le parti du Fatah de l’Autorité palestinienne du président Mahmoud Abbas a décidé d’annuler une grève qu’il avait prévue pour protester contre l’atelier économique conduit par les Etats-Unis dans la capitale du Bahreïn, Manama, la semaine prochaine.

Samedi, le Fatah a annoncé dans un communiqué qu’une grève, concernant les secteurs public et privé, aurait lieu le 25 juin pour marquer « le rejet et la condamnation de l’atelier de Manama » par le peuple palestinien.

La faction a aussi déclaré que des « marches et des événements nationaux de colère » contre la conférence auront lieu le 24 juin et appelé les Palestiniens à « escalader la résistance populaire contre l’occupation et les gangs d’implantation » le 26 juin.

Pourtant, le parti a déclaré dans un communiqué dimanche que la grève était annulée, notant qu’au lieu de cela, « des marches dans la patrie et dans la diaspora » seront organisées.

L’administration américaine et Bahreïn ont annoncé à la mi-mai qu’ils accueilleront un atelier économique à Manama les 25 et 26 juin « qui facilitera les discussions sur une vision ambitieuse et réalisable et un cadre de travail pour garantir un avenir prospère au peuple palestinien et à la région ».

Des officiels américains ont dit que le sommet traitera de la dimension économique de son prochain plan pour résoudre le conflit israélo-palestinien.

Les Palestiniens ont fermement refusé d’y participer. Abbas a fait savoir que les dirigeants palestiniens à Ramallah n’en accepteront pas ses résultats et demandent que tout effort de paix commence par le traitement des questions politiques plus que par les aspects économiques.

Sasha Placek

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article