La réconciliation entre la Fatah et le Hamas compromise. Mahmoud Abbas accuse le groupe islamiste de ne pas avoir l'intention de parvenir à un accord


16 août 2018

Alors que la réconciliation était un point clé pour l'avenir de l'accord négocié par l'Egypte et l'ONU, le Hamas et le Fatah entretiennent toujours des relations tendues. Mahmoud Abbas reste ferme sur ses positions, le Hamas espionne et cherche à destabiliser en Cisjordanie, y compris les membres de son mouvement.

Afin de discuter d'un accord de trêve entre Israël et le Hamas à Gaza, les délégations du Hamas et du Fatah de Mahmoud Abbas ont effectué plusieurs déplacement au Caire ces dernière semaines. L'Egypte étant un acteur important dans la médiation entre les groupes palestiniens et Israël.

Seulement : Le président de l'Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas, accuse le Hamas, aux commandes de la bande de Gaza, de ne pas avoir l'intention de parvenir à une réconciliation entre les deux factions.

Et pour cause, le groupe islamiste, qui à prit le pouvoir à Gaza en 2007, espionne actuellement des membres du Fatah, mais aussi de son propre groupe en Cisjordanie.

Des messages avec de fausses informations sur des préparations d'attentats sont intégrées dans les téléphones de membres du Hamas de Hébron, afin d'attirer l'attention des autorités israéliennes.

Le but, montrer que le Hamas à Gaza est le seul maitre à bord, alors qu'il perd le contrôle de l'enclave palestinienne ainsi que son influence en Cisjordanie.

Mahmoud Abbas avait en effet imposé un certain nombre de mesure punitives contre Gaza, afin de faire pression sur le Hamas. L'Autorité Palestinienne refuse de payer les salaires des employés administratif du Hamas, ainsi que l'approvisionnement en électricité de l'enclave.

l'Autorité Palestinienne affirme que les dirigeants basés à Ramallah souhaitent « un gouvernement, une loi et une arme légitime sans milice », en Cisjordanie ainsi que dans la bande de Gaza.

Les négociations entre les deux groupes semblent compromises, alors que la récociliation du Hamas et de la Fatah était une condition que le groupe islamiste avait imposé, avant tout pourparlers avec Israël quand à l'accord de trêve proposé par l'Egypte et l'ONU.

Daniel Jacomella

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article