La Pologne modifie la loi controversée sur la Shoah

27 juin 2018

Le gouvernement polonais a annoncé, ce mercredi, qu'il allait modifier la loi controversée sur la Shoah. Cette dernière visait à sanctionner l'utilisation du terme "camps de la mort polonais".

En mars dernier, la Pologne a voté une loi instaurant une peine pouvant aller jusqu'à trois ans de prison. 


Elle concernait tous ceux qui attribuaient la responsabilité ou la co-responsabilité des crimes contre les juifs commis par l’Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale.

Cette loi a provoqué de vives tensions avec Israël et de nombreuses organisations juives. La Pologne est accusée de nier ou de minimiser la participation de certains Polonais au génocide des Juifs. 

Début mars, une délégation polonaise s'est rendue en Israël afin d’apaiser la situation.

Ce mercredi, le Parlement polonais a fait machine arrière en amendant la loi.


La modification consiste à supprimer totalement le passage du texte qui prévoyait des amendes et jusqu'à trois ans de prison.

Le Premier ministre polonais a reconnu que l'objectif de la loi était de "lutter pour la vérité". Mais cette dernière a fait naître trop de controverses qui ont poussé à certaines modifications significatives. 

Néanmoins, la possibilité de porter plainte au civil reste envisageable.

Pour le gouvernement, le principal objectif de la loi était de combattre l'expression "camps de concentration polonais". Une qualification injuste car à cette époque-là, la Pologne était occupée par l’Allemagne nazie.

"Nous nous sommes heurtés à de l'incompréhension, à des opinions blessantes, nous ne voulons pas que cela pèse sur notre politique", a dit le chef du groupe parlementaire Droit et Justice. 

La Pologne a été envahie par l'Allemagne nazie durant la Deuxième Guerre mondiale. Six millions de Polonais : 3 millions de Juifs et 3 millions de Polonais chrétiens ont été tués durant cette période.

Caroline Bardot 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article