La ministre des sports s’indigne contre les banderoles des supporters Parisiens.


14 septembre 2020

Roxanna Maracineanu, c’est déclarée « choquée » et « indignée » par les messages déployés dans tout Paris par les supporters du PSG.

Hier, en marge de la rencontre choc du championnat de france de football PSG-OM, le collectif ultra Paris (CUP), principal groupe de supporter Parisien, a déployé plusieurs banderoles injurieuse à l’encontre du club marseillais. Pour la ministre des sports ces provocations sont à l’origine des tensions qui ont eues lieu sur le terrain hier soir « Ce qui s’est passé à l’extérieur a été aussi de nature, j’ai l’impression, à chauffer les esprits sur les terrains, on l’a vu hier avec une distribution de cartons qu’on n’a jamais vue dans un tel match ». Madame Maracineanu en appelle maintenant à la responsabilité des acteurs du football et met en garde contre l’arrêt du championnat.

Les supporters Parisiens se sont défendus de tout homophobie. D’après eux ces insultes font parti de la « culture foot » et du folklore qui entourent ce genre de rencontre. Une réponse que n’a pas du tout apprécié le consultant canal plus Pierre Menes. Le journaliste a fustigé les banderoles du CUP sur page twitter « Voilà quand la bêtise répond à la bêtise par l’insulte et la vulgarité. Dans les deux cas c’est nase ça n’apporte rien. Mais il parait que c’est la culture foot. Désolé de détester ça ».

La lutte contre l’homophobie dans le sport est l’un des grands combats de la ministre. Déjà en 2019 en marge d’un PSG-OM l’ancienne Championne de natation c’été dit choquée par les noms d’oiseaux échangés entre supporter lors du match. S’en été suivit une politique de répression très stricte de l’homophobie dans le football. La direction technique de l’arbitrage avait mis en place un processus qui devait mener à l’arrêt du match en cas de chant homophobe.

Jérémy Chicheportiche 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article