L'Iran affirme que ses réserves d'uranium enrichi ont dépassé la limite de 300 kilogrammes fixée par l'accord de 2015


01 juillet 2019

Ce matin, L'Iran annonçait que son stock d’uranium faiblement enrichi avait dépassé la limite des 300 kilogrammes fixée par l’accord nucléaire de 2015 .

L'Iran a déclaré le 8 mai qu’il cesserait de respecter certains de ses engagements dans le cadre de l’accord nucléaire en réponse aux sanctions imposées par les Etats-Unis, et à l’incapacité des signataires restants à s’acquitter de leurs obligations.

Le mécanisme de troc conçu par les Européens pour aider l'Iran à contourner les sanctions américaines ne fait pas l'affaire, mais témoigne malgré tout d'une prise de distance bienvenue entre le Vieux Continent et Washington, déclarait ce matin Téhéran.

Vendredi, à l'issue d'une réunion de crise destinée à tenter de sauver l'accord sur le nucléaire iranien de 2015, l'Union européenne a indiqué que ce mécanisme, baptisé Instex, était enfin "opérationnel" et que les premières transactions étaient "en train d'être traitées".

"Cet Instex que les Européens ont décidé d'utiliser, bien qu'il ne réponde pas aux exigences de la République islamique, ni aux obligations des Européens, a une valeur stratégique et les alliés les plus proches des Etats-Unis sont en train de se distancer de l'Amérique dans leurs relations économiques

"Cela aura certainement des effets à long terme", a ajouté le ministre dans un discours retransmis par la télévision d'Etat.

Conclu en juillet 2015 à Vienne, l'accord international sur le nucléaire iranien est menacé depuis que les Etats-Unis ont décidé en mai 2018 de dénoncer unilatéralement ce pacte et de rétablir des sanctions économiques contre l'Iran.

 Sasha Placek

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article