L'ambassade russe en Israël célèbrera sa fête nationale à Jérusalem


29 mai 2018

La nouvelle est tombée ce matin : L'ambassade russe en Israël organisera sa réception annuelle donnée à l'occasion de la Fête de la souveraineté de la Fédération de la Russie, à Jérusalem. Il s'agit d'une première depuis la reconnaissance de Jérusalem-Ouest comme capitale d'Israël, par Moscou, en avril 2017.

 

Au mois de février, l’ambassadeur-adjoint russe en Israël, Leonid Frolov, avait laissé entendre que la Russie pourrait organiser la cérémonie de sa fête nationale à Jérusalem.

Chose promise, chose dûe : L'ambassadeur russe Anatoly Viktorov a convié ses invités à une réception, le 14 juin au jardin de Serguei. Il s'agit d'un complexe s’étendant sur 3,5 hectares de jardins verdoyants, composé de deux tours de style Renaissance et de 22 chambres d'hôtel pour accueillir les pèlerins russes en terre sainte. 

« Le complexe de Serguei, qui était revenu à la Russie en 2008, a une place unique dans l’histoire de la présence russe en terre sainte », a dit le porte-parole de l’ambassade russe. « La décision d’organiser ici la réception de la journée nationale n’est pas un hasard. Le complexe est le symbole de notre culture, de nos traditions et il représente une attribution russe authentique en Israël et dans le Moyen-Orient en général ». 

La Russie a reconnu Jérusalem-Ouest comme capitale Israélienne, en avril 2017. Attribuant la partie Est comme capitale d'un futur état palestinien.

Leonid Frolov explique le choix de la Russie « La reconnaissance de l’administration américaine de Jérusalem en tant que capitale d’Israël, sans indiquer qu’une partie de la ville allait devenir la capitale d’un futur état palestinien, a grandement perturbé le processus de paix »

Il ajoute « Personne ne doute du fait que la capitale israélienne sera à Jérusalem. Nous disons simplement que la population arabe qui vit dans les territoires palestiniens mérite également d’avoir une capitale dans la ville sainte ».

 

Chloé Mercier

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article