Israël : Un géant de la haute technologie boycotte El Al pour "discrimination à l'égard des femmes"


27 juin 2018

Un géant de la haute technologie boycotte El Al pour «discrimination à l’égard des femmes »

Motif : un vol New York/Israël de la compagnie El Al a eu un retard de 75 minutes suite à la demande de 4 juifs ultra-orthodoxes qui refusaient de s'asseoir à côté de femmes.

 

Le PDG de NICE System, Barak Eilam, a publié un simple message sur Facebook, je cite : « chez NICE, nous ne faisons pas affaire avec des entreprises qui font de la discrimination raciale, sexuelle ou religieuse ».

Le fournisseur de logiciels d’entreprise basé à Raanana est l’une des plus grandes sociétés de haute technologie d’Israël avec un chiffre d’affaires annuel de plus d’un milliard de dollars.

« NICE ne volera pas avec El Al tant qu’ils n’auront pas changé leurs pratiques et leurs actions discriminatoires à l’égard des femmes », a ajouté le PDG.

En réponse, le PDG d’El Al, Gonen Usishkin, a écrit sur sa propre page Facebook que la compagnie nationale israélienne est « une entreprise égalitaire sans distinction de religion, de race ou de sexe ».

« A l’avenir, un passager qui refuse de s’asseoir à côté d’un autre passager sera immédiatement débarqué du vol », a-t-il annoncé.

 

Selon les témoins, les passagers prenaient leur place dans l’avion à l’aéroport international John F. Kennedy lorsque quatre hommes ultra-orthodoxes sont montés à bord et ont refusé de prendre leur place, car ils étaient à côté de femmes.

L’un d’entre eux, qui était « particulièrement religieux et ascétique », est monté à bord de l’avion les yeux fermés et les a gardés fermés pendant toute la durée du vol, pour éviter de regarder toute femme à bord.

Les hôtesses de l’air dégagent des places pour les hommes intransigeants à bord… les ultra-orthodoxes refusent de parler avec les hôtesses de l’air, ou même de les regarder »

Finalement, « après beaucoup de contorsions, de cris et de négociations », une Américaine âgée et une jeune Israélienne ont accepté de changer de siège, ce qui a permis à l’avion de décoller.

Tana Robar

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article