Football: le match Israël/ Argentine est annulé

06 juin 2018

Le verdict est tombé après plusieurs jours d’appel au boycott des Palestiniens contre le match de foot Israël/Argentine. L’ambassade d’Argentine a décidé d’annuler la rencontre sportive, qui devait se dérouler à Jérusalem. Une déception pour les élus Israéliens qui tentent de convaincre Buenos Aires de faire marche arrière.

 

« Il est dommage que l’élite du football argentin n’ait pas su résister aux pressions de ceux qui prêchent la haine d’Israël et dont le seul objectif est de violer notre droit fondamental à nous défendre et de détruire Israël », a tweeté le ministre de la Défense Avigdor Liberman, juste après l’annulation du match.

Le match amical, qui devait être le dernier match de l’équipe d’argentine avant la Coupe du monde en Russie, était très attendu. Les billets avaient été vendus en 20 minutes seulement.

Le match devait initialement se dérouler à Haïfa, les responsables de l’Etat Juif ont décidé de lui donner une portée politique en le délocalisant à Jérusalem.

C’est à partir de ce moment là que les Palestiniens ont appelé au boycott puisqu’ils revendiquent cette partie de la ville comme la capitale de l’état auquel ils aspirent.

"Si le match entre l’Argentine et Israël avait eu lieu à Haïfa comme c’était initialement prévu, nous ne nous y serions pas opposés du tout " , a déclaré Jibril Rajoub, dirigeant de la Fédération palestinienne de Football.

Le président Rivlin regrette profondément que l’Argentine n’ait pas su dissocier sport et politique.

Même si la décision des Argentins semble définitive, le ministère de la Culture et des Sports a publié un communiqué, disant qu’il est toujours en discussion avec l’Argentine pour sauver le match de football à Jérusalem. La ministre Miri Regev fera une déclaration à la fin des pourparlers, a indiqué son bureau.

 

Chloé Mercier

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article