Emmanuel Macron évoque les raids en Syrie devant le Parlement européen

17 avril 2018

Emmanuel Macron était ce matin devant le Parlement européen à Strasbourg. Son allocution portait principalement sur son projet d'avenir pour l'Europe. Il a cependant tenu à évoquer les récents raids aériens sur différents centres de stockage d'arme chimique sur le sol syrien.

 

C'est avec beaucoup de véhémence que le chef de l'Etat a abordé ce sujet qui reste sensible. Dans l'hémicycle, certains députés sont venus avec des pancartes contre la guerre en Syrie. Emmanuel Macron leur a répondu : «Je vous le demande: les mêmes qui à chaque fois s'indignent devant les images que nous avons vues, d'enfants, de femmes morts d'attaques de chlore, restons-nous assis? Défendons-nous des droits en disant: “les droits c'est pour nous”, “les principes c'est pour nous”, mais “la réalité, elle est pour les autres”? Non! Non! », a-t-il martelé en haussant le ton.

La France, la Grande-Bretagne et les États-Unis sont notamment intervenus ce week-end en réponse à l'attaque à l'arme chimique présumée qui a frappé la ville de Douma, en Syrie. Le chef de l’État a justifié cette riposte comme un service au nom de la communauté internationale contre le régime de Bachar El-Assad.

Se voulant surtout rassembleur, il a insisté sur le fait qu'aucune victime humaine n'était à déplorer. « Ces frappes ne règlent rien, mais elles mettent fin, simplement, à un système auquel nous nous étions habitués qui est que, en quelque sorte, le camp du droit serait devenu le camp du faible », a-t-il conclu.

 

Louis Chassagne

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article