Covid-19 : Le conseil scientifique juge "hautement probable" une deuxième vague cet hiver. Nouvelles mesures pour lutter contre l'épidémie


04 août 2020

Le conseil scientifique a rendu un nouvel avis au sujet de la pandémie de coronavirus. La recrudescence du nombre de cas et le relâchement des français vis-à-vis des gestes barrières inquiètent les autorités. Selon les experts une seconde vague est « hautement probable à l’automne ». Une mise en garde entendu par les responsables politiques qui rendent le port du masque obligatoire dans certaines communes et quartiers. 

Anne Hidalgo veut rendre le masque obligatoire dans certains espaces publics extérieurs de la capitale. La demande de la maire de Paris a été formulée auprès de la préfecture de police. Si elle est acceptée, la ville lumière s’ajouterait à la liste des agglomérations ayant déjà adoptée cette mesure : Nice, Lille, Toulouse.

Des mesures drastiques, mises en place par le gouvernement, pour lutter contre le Covid-19. Des décisions guidées par le conseil scientifique qui juge préoccupante la situation actuelle du pays. "Le virus circule de façon plus active, avec une perte accentuée des mesures de distanciation et des mesures barrières : l’équilibre est fragile et nous pouvons basculer à tout moment dans un scénario moins contrôlé comme en Espagne par exemple", indique le rapport, rendu public. Les membres de l’instance ajoutent qu’il est « hautement probable qu’une seconde vague épidémique soit observée à l’automne ou à l’hiver ». Pour y faire face, la meilleure solution reste l’anticipation et la mise en place de plans spécifiques de préventions et de précautions, selon les experts. Ils recommandent aux métropoles de se préparer à un "confinement local plus ou moins important".

La lenteur dans la stratégie de dépistage et d’isolement des malades est également critiquée par les médecins. Ils préconisent ainsi d'améliorer "l'accès aux tests", dont les délais sont actuellement trop longs en raison d'une forte demande.

Ajoutons enfin que lors de la semaine du 20 au 26 juillet, le nombre de nouveaux cas confirmés en France a connu une augmentation importante de 54%. La barre des 1 000 nouveaux cas par jour a été dépassée, a souligné le 30 juillet Santé publique France dans son dernier point hebdomadaire. En outre, le nombre de patients atteints du Covid-19 hospitalisés en réanimation a augmenté de 13 cas depuis vendredi. Une résurgence qui rompt avec la tendance à la baisse observée depuis avril. La prudence reste donc de mise.

Héloïse Versmessen

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article