2 soldats israéliens soupçonnés d’avoir volé des armes pour les revendre

18 mai 2018

Deux soldats de l’armée israélienne sont soupçonnés d’avoir volé des armes sur leur base dans l’intention de les vendre au marché noir.

Les soldats sont soupçonnés d’être entrés par effraction dans l’armurerie de leur base près de la bande de Gaza. Selon le rapport, ils auraient emporté des armes à feu et des milliers de munitions.


Ils avaient apparemment l’intention de vendre les armes au sein de la communauté bédouine du sud du pays.

Un avocat de l’un d'entre eux a déclaré à Hadashot que son client nie les accusations portées contre lui.

La police a indiqué que des actes d’accusation seront déposés contre les suspects pour trafic d’armes et complot en vue de commettre un crime. Les officiers ont noté que les armes saisies ne représentaient qu’une petite fraction des armes illégales relayées à la communauté bédouine.

Le mois dernier, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a ordonné à la police de sévir contre l’anarchie dans la communauté bédouine. Une déclaration qui fait suite à la diffusion d’une vidéo virale montrant des tirs massifs de fusils d’assaut M16 lors d’un mariage .

Les images montrent des hommes tirant en l’air à partir de plusieurs véhicules. La vidéo a apparemment été filmée dans la région de la ville bédouine de Segev Shalom, au sud-est de Beer Sheva. Les tirs d’armes à feu sont courants dans les mariages arabes.

Un homme a été arrêté ultérieurement en rapport avec l’incident.

Le mois dernier, le gouvernement a donné son approbation initiale à une loi qui rendrait obligatoire une peine de cinq ans de prison pour les armes à feu illégales.


Sophie Dias 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article